La mairie de paris lance un plan d’action contre la prolifération des rats depuis le confinement

Les rats ont toujours vécu avec les Parisiens. Animaux opportunistes, discrets et intelligents, ils peuvent s’adapter à toutes les situations et vivre de longues périodes avec peu de nourriture. Depuis le confinement, les rats sortent dans les rues peu peuplées d’humains et ont faim. Pour lutter contre leur multiplication, Paris se mobilise.

Une invasion en forte croissance

prolifération des rats à parisDepuis un certain temps, depuis la pandémie covid 19, la Ville de Paris a constaté une croissance de la population des rats. On les rencontre dans les jardins publics, sur les rives de la Seine ou dans les bacs à ordures. Ces rongeurs ont fait de la capitale leur quartier général. D’après les journalistes, il existe en centre-ville 1,75 rat pour un habitant. Leur population a été estimée à plus de 4 millions. Certains disent que Paris ressemble désormais à une sorte de jungle, dont les protagonistes sont les rats, les chiens et les chats errants qui proliféraient autrefois parmi les monuments historiques et sont aujourd’hui décimés par la stérilisation et les boulettes de viande empoisonnées.

En 2020, plusieurs cas ont été rapportés dans l’actualité, notamment une vidéo montrant une colonie de rats piégés dans une poubelle qui est devenue virale. Certains journalistes ont également mentionné l’invasion dans les jardins publics. Face à la multiplication des faits, la mairie a décidé de remédier à ce problème en mobilisant ces mains-d’œuvre et en sollicitant l’appui d’une entreprise de dératisation à paris.

Pourquoi supprimer les rats ?

Les souris et les rats représentent un grave danger pour les environnements de production et la santé publique, car ils sont les vecteurs de nombreux germes et de nombreuses maladies, et occasionnent des dommages aux produits manufacturés et aux équipements électriques. Ils sont capables de détruire des colis et des emballages et de contaminer de grandes quantités de matières premières. Le préjudice d’image causé par la présence de rongeurs dans les entreprises ou les denrées alimentaires est considérable.

Par ailleurs, sur la base de la forte proportion de rats dans les canalisations, on peut se poser des questions légitimes sur le caractère dangereux des zoonoses susceptibles d’être véhiculées par ces pensionnaires en raison de la faible présence d’espèces barrières au virus de la pandémie covid 19.

Pour ces raisons, il est absolument nécessaire que les entreprises et les copropriétés définissent un plan de prévention et de surveillance afin de minimiser l’impact que cet important parasite a sur les activités de production et sur les environnements. Par conséquent, la dératisation est devenue un secteur d’activité en pleine expansion.

Les mesures prises par la commune de Paris

Depuis quelques années, la dératisation à paris contre les rats s’est multipliée. Les initiatives de la Mairie se traduisent de plusieurs façons. Tout d’abord, des programmes de dératisation régulière ont été mis en place dans les sous-sols et les espaces verts.

Les employés de la mairie tentent aussi d’empêcher la sortie des rongeurs remplaçant des grillages dans les ouvertures des goûts. L’une des causes de l’expansion de la population des rats reste leur accès facile à la nourriture.

La commune a donc décidé de rendre la vie plus dure à ces animaux en empêchant l’accès. Les techniciens cherchent en particulier à compliquer les possibilités de se procurer de ces aliments en persuadant les Parisiens et les visiteurs de ne pas abandonner de restes alimentaires par terre. Il s’agit d’un problème d’incivilité qui, une fois résolu, pourra aider à combattre activement le phénomène des rats. Ils ont aussi multiplié le nombre des poubelles fermées dans la ville.